Les conseils de notre experte pour bien définir sa vision produit dans un contexte agile Scrum

Maeva a commencé sa carrière dans la gestion de produit dans des contextes en Cycle en V “agilisé”. C’est à travers ces expériences que l’envie d’évoluer vers des missions de Product Ownership en complète agilité s’est fait ressentir. Après 6 années d’expérience, elle est aujourd’hui Product Manager et Experte Produit chez Eleven Labs.

Dans cette interview, Maeva nous partage ses conseils et ses retours d’expérience pour bien définir sa vision produit et onboarder les équipes opérationnelles en contexte agile.

Tout d’abord, commençons par définir ce qu’est une vision produit ?

La vision produit est aujourd'hui utilisée pour définir la vision long terme de l'objectif donné au produit lui-même. Cela nécessite de déterminer une stratégie business, d’identifier ses utilisateurs, ses besoins, ses moyens à disposition à l'instant T et ceux nécessaires d'avoir à l'avenir… globalement tout ce qui va permettre d’atteindre les objectifs et attentes du produit.

Personnellement, ce que j’aime bien et que j’ai pu conseiller dans plusieurs missions, c’est de définir une vision court, moyen et long terme pour avoir une vision plus facilement atteignable dans le temps. Cela permet de cadencer ce que l’on souhaite accomplir comme objectifs et d’avoir une vision plus claire à tous les niveaux stratégiques. “


Quels sont tes conseils pour bien formaliser sa vision produit ?

Pour bien formaliser sa vision produit, il est essentiel de réunir les bons interlocuteurs lors d’un atelier : les utilisateurs, les équipes produit, le Head of Product s’il y en a un, les sponsors ou encore le business pour brainstormer et réfléchir ensemble aux tenants et aboutissants du produit.

Puis évidemment, cette vision produit, il faut la poser quelque part. Généralement on la définit dans un Product Vision Board, cela permet à la vision produit d'être partageable et évolutive.

“ Il est d’ailleurs important, selon moi, que la vision soit régulièrement challengée. Les choses évoluent rapidement, que ce soit la stratégie business, le marché ou encore les besoins des utilisateurs, il faut savoir itérer la vision produit en fonction de ces facteurs. “

Si je devais donner un dernier conseil pour bien la formaliser, ce serait d’avoir conscience de la capacité et des ressources de ses équipes et d’intégrer cette donnée à la vision produit. Notamment à court et moyen terme, si l'on souhaite définir des objectifs atteignables, il faut le faire en fonction de ses équipes disponibles. Sur du long terme, la question est moins critique, les ressources et les capacités ont le temps de suivre l'évolution du produit. Mais il est important d’en avoir connaissance pour bien définir sa vision dans tous les cas.

Quels outils préconises-tu d’utiliser ?

Je préconise d’utiliser le classique Product Vision Board, il en existe de très bons modèles et variés qui plus est. L’important c’est de trouver celui qui correspond le plus à sa structure et à son marché et de l’adapter à son contexte et à son entreprise. Cela peut être en ajoutant les ressources disponibles dans l’entreprise, en définissant des KPI pour mesurer si les objectifs définis sont atteints, notifier les problématiques marchés qui pourront survenir et à laquelle le produit sera confronté etc.

Le Product Vision Board peut facilement être personnalisé.

 

Dans le cadre d’une équipe en Scrum, qui est le garant de la vision produit ?

Cela dépend vraiment de l’organisation des équipes. La réponse facile, ce serait de dire le Head of Product ou le Product Manager mais encore faut-il qu’il y en est un. S’il n’y en a pas, c'est généralement le Product Owner qui est garant de la vision produit et de sa diffusion jusqu’à l’équipe Scrum.

Envie d’aller plus loin dans votre vision produit ?

Découvrez notre livre blanc sur l’organisation produit

Téléchargez notre livre blanc

Comment celui-ci doit porter et partager cette vision tout au long des sprints ?

Au-delà du sprint, cette vision est portée plus généralement à long terme. Ce que j’apprécie personnellement, c’est de porter cette vision par rapport aux OKR définis trimestriellement afin d’avoir une vision compréhensible et atteignable pour l’équipe opérationnelle.

En définissant les OKR en corrélation avec la vision et la stratégie du produit à court terme (trimestre) et moyen/long terme (annuel), cela permet d’avoir une vision plus claire et maîtrisable pour les équipes opérationnelles.

L’important, également, c’est de la rappeler régulièrement. Cela peut se faire par exemple lors du Sprint Planning, en rappelant le Sprint Goal mais aussi à travers les OKR du trimestre auxquels l’équipe doit répondre.


“ Avoir une slide dédiée à la vision produit lors de la review permet de partager aux utilisateurs et aux sponsors où on en est et de réaligner tout le monde sur les objectifs et la vision produit . “

 

Depuis novembre 2020, la notion de Product Goal est présente dans le Scrum Guide, qu’en penses-tu ? A-t-elle vraiment donné plus de clarté à la Scrum Team sur la vision produit ?

J’ai un avis un peu mitigé sur la question. Il est vrai que la Product Vision en elle-même est une vision assez haut niveau, plutôt à destination des managers et dirigeants qu’aux équipes de développement, au contraire de la notion de Product Goal qui est une vision beaucoup plus opérationnelle et compréhensible par les développeurs. En tant que Product Manager c’est notre rôle de savoir vulgariser cette vision aux équipes opérationnelles, c’est quelque chose que l’on fait très naturellement. 

Le positif de cette notion c’est qu’elle est directement associée au delivery et donne donc plus de clarté aux équipes de développement et l’opportunité de définir des objectifs de livraison.

Là où je suis moins fan de la définition du Product Goal dans le Scrum Guide, c’est qu’elle est définie comme une vision à long terme et nécessitant de l’engagement autour de cette notion. Or le Scrum Guide est fondé autour du fait que pour la clarté et l’engagement de l’équipe, tout doit être maîtrisable par les équipes et évolutif de manière itérative.

Le principe même de s'engager en tant qu'équipe sur un delivery ou un objectif maîtrisable est en réelle contradiction avec cette nouvelle notion de "Product Goal”.

 

Pour conclure : quel conseil donnerais-tu à une entreprise qui souhaite lancer un nouveau produit ?

L’important lorsque l’on souhaite se lancer dans la conception d’un nouveau produit ou le lancement d’une entreprise par la création d’un produit, c’est de s’assurer de la valeur et de la plu-value du produit que ce soit pour les utilisateurs que l’on cible ou par rapport au contexte du marché dans lequel on souhaite s’implémenter. C’est essentiel lors de la définition de la vision produit.

Dès lors que celle-ci est posée et que l’on rentre dans l'opérationnel, il est aussi pertinent de définir un MVP du produit qui s’applique à répondre aux attentes des utilisateurs et à ce qui leur apportera le plus de valeur à son lancement. Puis de définir une V2 et V3 du produit, à moyen et long terme,  avec de nouvelles fonctionnalités qui sont attendues mais moins prioritaires et qui viennent compléter les attentes de la cible. 

L’essentiel du MVP est de valider la cohérence de la vision produit, de répondre aux besoins prioritaires des utilisateurs et de rentabiliser l’investissement réalisé.


Notre Product Manager Maeva partage ses REX sur la vision produit agile
Maeva Charron
Product Manager
@Eleven Labs

Envie d’en savoir plus sur notre offre Produit ?

Organisons un échange !

Demander un rendez-vous

Découvrez d’autres articles autour du Product Discovery & Product Management